Equilibrium (2002)

La science-fiction en écran large

Equilibrium (2002)

Messagepar neocobalt » Vendredi 22 Août 2008, 20h19

Un film de Kurt Wimmer
Une production Blue Tulip inc
Avec Christian Bale, Taye Diggs, Sean Bean

"Ils devaient combattre la liberté. Ils seront les seuls à pouvoir la rétablir."
Ainsi se présente ce film de science-fiction aux références multiples.

Voici le synopsis en quatrième de couverture du DVD Miramax / Dimension Films International :
"Dans un futur proche, les émotions sont interdites. Chaque individu doit prendre une drogue supposée rendre les gens plus heureux et plus productifs. John Preston (Christian Bale) est chargé de veiller à l'absorption de cette drogue, jusqu'au jour où il brise sa dose et se retrouve ainsi submergé par toute une gamme d'émotions. Victime d'un revirement spirituel qui le confronte à ses supérieurs, il mène l'enquête sur ce nouvel état de vie."

Outre les multiples références à Fahrenheit 451 ( http://www.cobaltodyssee.fr/phpBB2/viewtopic.php?t=649 ), 1984 ( http://www.cobaltodyssee.fr/phpBB2/viewtopic.php?t=147 ) et Metropolis entre autres, ce film nous propose des nouveautés stylistiques soignées et abouties, celle du gunfight tout particulièrement ( http://www.cobaltodyssee.fr/phpBB2/view ... =5747#5747 ).

Un film surprenant, malgré ses ascendances d'anthologie, qui nous révèle un prometteur Christian Bale.
Avatar de l’utilisateur
neocobalt
Webmaster
Webmaster
 
Messages: 4319
Inscription: Samedi 14 Janvier 2006, 15h29
Localisation: Paris

Messagepar Cryptide » Samedi 23 Août 2008, 01h53

J'en profite pour mettre ici une image (en fait, un fond d'écran) que j'aime bien :

Image

C'est un film qui a recu des critiques mitigées et pourtant j'aime assez (je me suis laissé aller à le revoir plusieurs fois) mais essentiellement pour le "fun" des combats. Dans ce domaine, on le présente toujours comme un sous-Matrix mais ses scènes de combat m'ont impressionné et elles possèdent un certain style, une sorte d'élégance si on peut dire (même si elles sont parfois tellement tirées par les cheveux qu'elles en deviennent presque comiques). La dernière partie, en particulier, où le personnage de Christian Bale (parfait dans le rôle d'ailleurs) élimine je ne sais combien de types en un minimum de temps, est un morceau d'anthologie. (Je garde le reste de mes commentaires pour ton fil sur les "gunfights").

En revanche, pour l'histoire, c'est une très classique dystopie entre 1984 et Farenheit 451 comme tu l'as mentionné. On y retrouve tous les ingrédients : la drogue inhibitrice, l'Etat fasciste, Big Brother, la culture interdite, la délation généralisée, la surveillance permanente, l'éveil de la conscience du personnage, la figure féminine qui cristalise cette conscience et la rébellion qui va avec, les résistants, etc... rien n'y manque. Trop prévisible tout ça, surtout quand on connaît assez bien la SF.
Au fond, ce film n'atteint pas son but à cause de ses clichés et son manque de subtilité et, du coup, on se rabat sur son aspect le plus superficiel : l'action. Ce qui est finalement ironique vu l'ambition du propos.
Mais on passe tout de même un moment agréable 8)
Avatar de l’utilisateur
Cryptide
Membre 100
Membre 100
 
Messages: 204
Inscription: Vendredi 11 Janvier 2008, 01h02
Localisation: Belgique


Retourner vers Science-Fiction

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités