Isolation (1992) Quarantine - Greg Egan

De l'âge d'or à nos jours

Isolation (1992) Quarantine - Greg Egan

Messagepar neocobalt » Mercredi 30 Mars 2011, 00h29

Isolation
Titre original : Quarantine, 1992
Greg Egan
Image

Isolation a connu deux éditions françaises, la première en 2000 chez Denoël, la seconde (d'où je tiens mon exemplaire) chez Livre de poche en 2003.

Denoël

Titre original : Quarantine, 1992
Science Fiction - Traduction de Francis LUSTMAN & QUARANTE-DEUX
Illustration de MANCHU
DENOËL, coll. Lunes d'Encre n° (12), juin 2000
320 pages, catégorie / prix : 135 FF, ISBN : 2-207-24993-X
http://noosfere.com/icarus/livres/niour ... re=-327260

Quatrième de couverture
"Depuis trente-trois ans, l'humanité vit en quarantaine. Elle a été isolée par la Bulle, cette sphère parfaite qui entoure désormais le système solaire et a brusquement occulté les étoiles. Quel rapport peut-il y avoir entre la Bulle et la disparition de Laura Andrews, jusque-là enfermée dans un asile où la condamnait son infirmité mentale ? Est-ce l'âge de Laura, trente-trois ans ? Aurait-elle été conçue le jour de l'apparition de la Bulle ? A-t-elle de ce fait intéressé les « Enfants de l'Abîme », ou a-t-elle été kidnappée par l'Ensemble, une étrange multinationale aux moyens et aux buts inconnus ? C'est ce que doit découvrir Nick Stavrianos, détective privé chargé de retrouver Laura Andrews...
Avec Isolation, Greg Egan plonge ses lecteurs dans un futur hyperréaliste, bouleversé par de nouvelles technologies et de nouvelles religions, leur proposant ainsi un mêlange de thriller désabusé et de science-fiction spéculative tel qu'on n'en avait plus lu depuis le Blade runner originel de Philip K. Dick.
Greg Egan est australien. Ses nouvelles vertigineuses ont été, pour partie, publiées en France par Bifrost, DLM éditions, Etoiles vives. Deux de ses cinq romans ont paru dans la collection « Ailleurs & Demain » : La Cité des permutants, L'Énigme de l'univers. Mais qui est ce mystérieux Greg Egan, dont il n'existe aucune photo connue ? Il aurait été programmeur pour le milieu hospitalier... Néanmoins, une chose est sûre, il ne lui a fallu qu'une dizaine d'années pour révolutionner la science-fiction au point d'être considéré comme l'auteur le plus novateur de sa génération.
"

Livre de poche

Titre original : Quarantine, 1992
Science Fiction - Traduction de Francis LUSTMAN & QUARANTE-DEUX
Illustration de MANCHU
LIVRE DE POCHE, coll. SF (3ème série, 1998-2009) n° 7250, juin 2003
384 pages, catégorie / prix : 6,95 €, ISBN : 2-253-07250-8
http://noosfere.com/icarus/livres/niour ... re=-318518

Quatrième de couverture
"Une belle nuit, il y a trente-trois ans, les étoiles ont disparu. La Terre et avec elle l'humanité se retrouvent isolées dans une Bulle cosmique centrée sur le soleil, placées en quarantaine.
Pourquoi ? Par qui ? Les hypothèses dégénèrent en cultes religieux insolites et souvent malsains.
Et dans le même temps, l'humanité a appris à vivre dans les mondes virtuels. Ou bien est-ce tout l'univers qui serait devenu virtuel ?
La clé du mystère serait-elle détenue par Laura Andrews, trente-trois ans, l'âge exact de la Bulle ? Mais Laura a disparu.
Et les Possibles se déchaînent.
Un roman quantique, éblouissant, par la grande révélation de ces dernières années, Greg Egan, écrivain australien, dont certains prétendent, puisque personne ne l'a jamais rencontré, qu'il serait un programme informatique, le premier auteur artificiel.
"

L'auteur

"Écrivain australien né à Perth en 1961, Greg Egan publie son premier récit en 1983. [...], après avoir révolutionné la science-fiction [...] — un talent unique salué par le prix Hugo et le John W. Campbell Memorial Award — , il est unanimement considéré comme l’écrivain le plus fascinant de sa génération et la meilleur clé qu’offre le domaine pour appréhender les vertiges annoncés du siècle nouveau."
Quatrième de couverture du recueil Océanique http://www.noosfere.com/icarus/livres/n ... 2146574389

La fiche de l'auteur, Greg Egan, sur nooSFere
http://noosfere.com/icarus/livres/auteu ... auteur=427

Le roman

Après un court prologue, voici les premières pensées du personnage principal.
« Seuls mes clients les plus paranoïaques me téléphonent en plein sommeil.
Bien évidemment, personne ne désire qu’un appel sensible soit décodé et affiché sur l’écran d’un vidéophone ordinaire ; même si la pièce n’est pas sous écoute, on peut capter dans tout le voisinage le bruit radioélectrique engendré par l’affichage du message décrypté. La plupart des gens se contentent néanmoins de la solution habituelle : une modification neurale permettant au cerveau d'effectuer lui-même le décodage et de transmettre directement le résultat aux centres visuels et auditifs. Le mod que j’utilise, Maître-Chiffre (NeuroComm, 5 999 $), fournit également un larynx virtuel en option pour une sécurité bidirectionnelle totale...
»
http://www.cafardcosmique.com/Isolation-de-Greg-EGAN

Isolation est un roman de hard science, science-fiction dure dont le style est reconnu froid et clinique.
"Isolation est un roman à la première personne avec un unique narrateur. Et quelle est la caractéristique de ce narrateur ? il est sous mods. Il le répète tout du long du récit : ses mods l'empêchent d'éprouver des émotions, de ressentir la fatigue, d'être distrait [...] Egan nous plonge, totalement, dans la peau du personnage par cette totale distanciation aux sentiments, au ressenti. Froideur qui d'ailleurs disparaît dans l'épilogue comme ont disparu les mods."
MF - Ven Fév 19, 2010 - forum d'ActuSF - http://www.actusf.com/forum/viewtopic.p ... 333#107333

Comme l'évoque Papageno, ce roman est une "expérience de pensée".
Mar Déc 01, 2009 - forum d'ActuSF - http://www.actusf.com/forum/viewtopic.php?p=93528#93528

Mon avis

Tandis que le narrateur et personnage principal, Nick Stavrianos, part à la recherche de l'énigmatique Laura Andrews qui cristallise tous les enjeux, ce qui commence comme un roman policier devient un cheminement, une quête supérieure mêlant métaphysique, mécanique quantique, éthique et logique. Mathématicien, Greg Egan maîtrise sa rhétorique, les formules cérébrales et autres tournures de cette branche des mathématiques, la logique régissant le fonctionnement des ordinateurs.
Dans la dernière partie de l'oeuvre, l'auteur déroule même ce qui ressemble à un algorithme.
Tout en faisant progresser l'histoire et maintenir le suspens, lorsqu'il s'y adonne, ses envolées spéculatives s'articulent autour de concepts pointus tels la fonction d'onde, l'effet tunnel, le paquet d'ondes, les nanomachines, l'inhibition de la réduction (pour empêcher la réduction et permettre l'étalement), puis la réduction, le contrôle des états propres (avec choix de l'état propre). D'autres notions clefs sont abordées ou seulement évoquées, comme l'anthropocentrisme (fortement présent en science-fiction), le principe anthropique et le solipsisme.
De la sorte, grâce à cette expérience de pensée, Egan concrétise ce qui pourrait ressembler à un modèle d'univers qui donnera le vertige à beaucoup de lecteurs. Un cadre à la fois théorique et science-fictionnel - une science-fiction spéculative - où le libre arbitre cherche à poindre et percer le nuage du hasard. Se joue alors le destin de l'homme auquel l'auteur réserve un postulat de départ singulier : l'homme ne serait pas fait pour l'étalement, et n'aurait d'autre sort que la réduction de ce qu'il observe et un unique lendemain, un unique passé.
L'alternative serait pour l'humanité de s'affranchir de son monde anémié... Mais nous n'en dirons pas davantage pour ne pas dévoiler la fin de l'histoire plus qu'il ne faut, tout en donnant ces quelques clés aux lecteurs que la science-fiction dure pourrait rebuter.
Avec ses 380 pages environ, Isolation se laisse lire avec plaisir, quitte à ne pas toujours s'attarder sur les passages à teneur scientifique ; l'auteur use d'une écriture agréable et, malgré la froideur évoquée plus haut, la structure du récit permet de suivre l'évolution de l'histoire, d'en comprendre son propos et d'apprécier le flamboyement des dernières pages.
Avatar de l’utilisateur
neocobalt
Webmaster
Webmaster
 
Messages: 4296
Inscription: Samedi 14 Janvier 2006, 15h29
Localisation: Paris

Retourner vers Science-Fiction

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités