Une Vérité qui dérange (An Inconvenient Truth) (2006)

"C'est drôle, ce besoin qu'ont les marins de faire des phrases..."

Une Vérité qui dérange (An Inconvenient Truth) (2006)

Messagepar neocobalt » Samedi 21 Octobre 2006, 21h59

A l'occasion d'un entretien le 12 octobre 2006 titré "La crise climatique menace l'avenir même de la civilisation", "LeMonde.fr" a demandé à Al GORE quel était le message qu'il voulait transmettre à travers son film, "Une vérité qui dérange".
L'ex-futur président des Etats-Unis, comme il lui arrive de se présenter, répond avec conviction :
Nous sommes confrontés à une crise climatique qui a le caractère d'une urgence planétaire. Même si ces mots semblent terrifiants, ils sont malheureusement pertinents pour décrire la relation radicalement nouvelle qui s'est établie entre l'espèce humaine et l'écologie terrestre. Rien, dans notre expérience passée, ne nous prépare au défi auquel nous sommes maintenant confrontés, mais c'est un défi que nous devons surmonter.


Ce documentaire américain, sorti le 11 Octobre 2006, titre original : "An Inconvenient Truth", présente la thèse du réchauffement climatique soutenue par Al GORE et mise en boîte par Davis Guggenheim, réalisateur notamment de séries TV.
Mais là, ce n'est pas de la télé. Ni-même du cinoche.

Je compte aller le voir ce dimanche.
Et vous ? Etes-vous déjà allés le voir ? Qu'en avez-vous pensé ?
Le sujet est lancé, mais il y a encore beaucoup à dire. Alors exprimez-vous, partagez vos impressions, sans hésiter à élargir le débat au-delà de ce documentaire. Car ne s'agit-il pas là d'une prise de conscience à éveiller auprès du plus grand nombre, au coeur de notre civilisation, l'individu comme la société qui le dorlote, le citoyen comme ses représentants politiques ?
Dernière édition par neocobalt le Vendredi 13 Avril 2007, 07h11, édité 2 fois.
Avatar de l’utilisateur
neocobalt
Webmaster
Webmaster
 
Messages: 4319
Inscription: Samedi 14 Janvier 2006, 15h29
Localisation: Paris

Messagepar neocobalt » Dimanche 22 Octobre 2006, 20h15

J'en reviens.

Non seulement cette "vérité" m'a dérangé, au bon sens du terme, mais elle m'a en fait comme bouleversé... chamboulé pour décrire au plus près ce que j'ai ressenti.
Ma voisine dans la salle de ciné, que je n'ai pas le plaisir de connaître, a quant à elle exprimé des "?" et des "!" tout au long de la projection du film, et j'ai eu l'impression qu'une ou deux larmes lui ont échappé à la façon dont elle a porté la main à sa paupière au chapitre : "Quelle Terre allons-nous laisser à nos enfants ?".

Je croyais savoir, déjà connaître cette "vérité", et je suis sorti de la salle au radar - heureusement j'habite à deux pas du ciné - avec des idées comme : "Si je me remets à écrire de la SF, continuerai-je comme avant à imprimer des arbres quand j'enverrai mon roman pour avis d'édition aux professionnels du livre ?".

Je ne peux que recommander ce documentaire.
Pour ma part, je retourne le voir dès que possible, en laissant passer tout de même un petit moment, le temps d'intégrer cette "vérité"...

Image

"Il faudra que tu comprennes tôt ou tard comme moi qu'il y a une différence entre connaître le chemin et arpenter le chemin" - Morpheus, Matrix.
Avatar de l’utilisateur
neocobalt
Webmaster
Webmaster
 
Messages: 4319
Inscription: Samedi 14 Janvier 2006, 15h29
Localisation: Paris

Messagepar kathryn » Mercredi 13 Décembre 2006, 19h28

an inconvenient truth...
effectivement, ce film m'a aussi bouleversée! C'est dingue, je savais que la planete était en danger mais pas à ce point! On se demande vraiment où vont vivre les futures générations.
En regardant ce film j'ai aussi eu cette impression d'impuissance face au destin de la planète. Nous pouvons l'aider chaque jour en consommant moins certes mais c'est vraiment au niveau du gouvernement qu'il faut evoluer. le schema de la balance avec d'un côté les enjeux economiques et de l'autre la Terre m'a fait rire parce que sans la Terre, il n'y a rien! Et pourtant cela pose probleme encore! On devrait revoir nos priorités...
Je ne connaissais pas Al Gore avant de voir son film, si tous les politiciens pouvaient avoir les mêmes buts que lui.
Ce film est vraiment expressif, je veux dire on ne s'ennuie pas comme dans de long discours, au contraire on reste eveillé et vraiment attentif.
Très beau film A recommander!
kathryn
Membre 10
Membre 10
 
Messages: 20
Inscription: Mardi 14 Novembre 2006, 16h23

Messagepar Chris Draco Art » Vendredi 15 Décembre 2006, 18h06

Je n'ai pas vue ce film, beaucoup entendu parler cela dit. Je ne pourrai donc y donner mes impressions mais j'ai un avis assez arrêté sur l'écologie et / ou comment concilier écologie et économie.

Il ne faut pas se leurrer, pardonnez moi l'expression, mais tout le monde le vois bien : la terre est malade. Malade de la pollution, la surpopulation (débat houleux) la manière dont les hommes font preuve pour mener leurs existence en faisant souvent concession de la faune et la flore (l'argent et le maître du pouvoir dans ce bas monde) malgré quelques âmes charitable on a ou on fais tous des erreurs qui nuisent à l'environnement globale.

Ce film, malgré que je ne l'ai pas encore vue, parle de quelque chose que nous connaissons depuis longtemps, mais qui ose franchir le pas ? Si tout le monde n'agit pas cela finira sûrement mal pourtant les choses changent difficilement.

C'est assez complexe en fait, je pense.
Chris Draco Art
Avatar de l’utilisateur
Chris Draco Art
Membre 25
Membre 25
 
Messages: 30
Inscription: Jeudi 23 Novembre 2006, 14h42
Localisation: France

Messagepar neocobalt » Lundi 26 Février 2007, 23h08

Juste récompense pour ce documentaire restituant le travail d'Al Gore destiné à éveiller les consciences : John Koenig nous informe qu'une Vérité qui dérange a reçu un Oscar :
http://www.cobaltodyssee.fr/phpBB2/viewtopic.php?p=2311#2311
Avatar de l’utilisateur
neocobalt
Webmaster
Webmaster
 
Messages: 4319
Inscription: Samedi 14 Janvier 2006, 15h29
Localisation: Paris


Retourner vers Autres Genres

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité