Tony Scott (1944-2012)

De Scorcese à Ridley Scott

Tony Scott (1944-2012)

Messagepar john.koenig » Lundi 20 Août 2012, 16h32

C'est avec tristesse que je viens d'apprendre le décès de Tony Scott, frère cadet de Ridley Scott.
Le réalisateur s'est donné la mort ce 19 aout 2012 en se jetant d'un pont. On ignore encore le pourquoi de ce geste désespéré.

Avec son frère, il fut l'un des grands artisans du succés des blockbusters américains à travers le monde.

Jugez plutôt avec sa filmographie et vous verrez le nombre de succès aussi bien critique qu'en nombre de spectateurs qu'il a eu :



1983 Les Prédateurs
1986 Top Gun
1987 Le Flic de Beverly Hills 2
1990 Vengeance
1990 Jours de tonnerre
1991 Le Dernier Samaritain
1993 True Romance
1995 USS Alabama
1996 Le Fan
1998 Ennemi d'État
2001 Spy Game, jeu d'espions
2004 Man on Fire
2005 Domino
2006 Déjà vu
2009 L'Attaque du métro
2010 Unstoppable

Pour ma part j'ai vu tous ses films et je les ai tous appréciés.

Mais il était aussi un producteur télé avisé et on lui doit entre autre des séries comme numb3rs ou the good wife (avec son frère Ridley via Scott Free productions).

Alors dans ce cas, pour lui rendre hommage, rien ne vaut le fait de revoir l'un de ses films, ce que je vous invite à faire ( et en venir en parler !c! bien sur :wink: ).

Adieu l'artiste !
On m'appelle aussi "The.feud"
Retrouvez moi sur ma page facebook
Suivez mon fil twitter @jeanluckoenig
ImageImage
Avatar de l’utilisateur
john.koenig
Administrateur - Maître des séries
Administrateur - Maître des séries
 
Messages: 3418
Inscription: Samedi 14 Janvier 2006, 15h46
Localisation: Alpha Moonbase relayée via Toulouse

Messagepar Vorpalin » Lundi 20 Août 2012, 23h20

J'ai appris la nouvelle ce matin.
Un suicide est toujours plus intriguant qu'un accident ou une maladie.
On en saura peut-être plus dans les jours à venir.

Sinon, même dans ces circonstances, je mentirais en disant que j'ai aimé ses films.
Trop vidéo-clips, trop blockbusters formatés, trop clinquants, trop tape à l'oeil, trop... américains (dans le sens grosbill). Bref, pas du tout mon genre de films.

Deux exceptions quand même : Jours de Tonnerre et Spy Game. Probablement parce que je les trouve moins gratuitement clinquants et bourrins que les autres et que leur scénario était prenant et les personnages pas caricaturaux.

Mais bon... R.I.P.
l'artisan.
Drapé dans un manteau de fou rire, il écrivait des texticules sur l'abominable neige des hommes (Philippe Curval)
Avatar de l’utilisateur
Vorpalin
Membre 50
Membre 50
 
Messages: 69
Inscription: Vendredi 30 Décembre 2011, 21h00
Localisation: De l'autre côté du Miroir

Messagepar Eraziel » Mardi 21 Août 2012, 00h39

Pas forcément un grand adepte de ses films en général, mais j'avais adoré Déjà Vu.

R.I.P Tony.
Le petit monde d'Eraziel, c'est ici : Image
Avatar de l’utilisateur
Eraziel
Membre 100
Membre 100
 
Messages: 164
Inscription: Lundi 25 Mai 2009, 17h41
Localisation: Annecy

Messagepar neocobalt » Mardi 21 Août 2012, 20h38

Déjà Vu m'a impressionné ; je l'ai visionné plus d'une dizaine de fois.

En nous quittant, Tony Scott nous laisse sans nul doute quelques films de qualité ; même s'il ne décidait pas de tout, notamment de quelques excès qui ont encore cours dans les mentalités aux US, dont le côté bourrin.

J'ai entendu dire (mais je n'ai pas recoupé cette information, j'emploierai donc un terme général) qu'un problème de santé - la maladie - aurait motivé son geste.

R.I.P. Mr. Scott
Avatar de l’utilisateur
neocobalt
Webmaster
Webmaster
 
Messages: 4267
Inscription: Samedi 14 Janvier 2006, 15h29
Localisation: Paris

Messagepar Vorpalin » Jeudi 23 Août 2012, 00h29

neocobalt a écrit: J'ai entendu dire (mais je n'ai pas recoupé cette information, j'emploierai donc un terme général) qu'un problème de santé - la maladie - aurait motivé son geste

Je m'en doutais un peu.
A 68 ans, on peut imaginer que la raison principale qu'on puisse avoir de se suicider est la maladie et le cortège de souffrances physiques qui va avec.

Sinon, j'ai lu ceci sur le site du Nouvel Observateur :
Outre les regrets et la peine, la mort du cinéaste a surtout échauffé les esprits, inspirant une réelle polémique.
Entre les défenseurs à l'initiative d'hommages dithyrambiques, une suite d'innombrables R.I.P et les détracteurs tendant à mitiger l'engouement et le respect soudain pour l’œuvre cinématographique de Tony Scott, le malaise est palpable

Voir l'article complet : http://leplus.nouvelobs.com/contributio ... iques.html

Il faut bien dire qu'il y a une tendance politiquement (morbidement ?) correct de nos jours à se lancer dans un vrai rituel collectif de tristesse et d'hommages un brin excessif du genre "quand un réalisateur/un acteur/une personnalité meurt, il devient subitement un génie et un type formidable".
Je dis cela sans cynisme mais bon... c'est un fait.

Et même si cela dépasse le cadre des sujets qui nous intéressent ici, il se trouve justement qu'un ancien ministre belge (Guy Spitaels) vient lui aussi de décédé. Et j'ai été assez supris de constater "la suite d'innombrables R.I.P." tout aussi dithyrambiques qui se sont succédés pendant deux jours à la télé belge alors que les médias et le grand public l'avait oublié depuis environ quinze ans...
Drapé dans un manteau de fou rire, il écrivait des texticules sur l'abominable neige des hommes (Philippe Curval)
Avatar de l’utilisateur
Vorpalin
Membre 50
Membre 50
 
Messages: 69
Inscription: Vendredi 30 Décembre 2011, 21h00
Localisation: De l'autre côté du Miroir

Messagepar neocobalt » Jeudi 23 Août 2012, 07h48

(Je partage ce malaise. Cela dit, il est vrai que les médias tiennent à jour des fiches sur les personnes publiques et les transforment en nécrologies le jour venu de leur disparition. C'est ainsi que l'on peut ne pas parler d'elles des années durant et leur rendre ensuite un hommage appuyé.
Il est vrai par ailleurs que l'on rend hommage aux auteurs/réalisateurs... au moment de leur mort, non de leur naissance ; ce serait plus heureux, mais il faudrait pour cela voir dans le futur ;)
De plus, le compteur tourne, toute une génération est concernée ; les probabilités ne peuvent que nous dire que cela ne va pas s'arranger avec le temps.
Quant au web, des forums comme celui-ci par exemple qui s'intéresse entre autres au cinéma, je suis toujours troublé comme ces jours-ci et chaque année - en particulier cet été -, lorsque nous postons un hommage, mais ce n'est pas vraiment nous qui en décidons, c'est elle.
Le web devenu un média de masse populaire, nous avons plus affaire à un mouvement collectif qu'une mode ou un quelconque engouement.
Mais d'un certain point de vue, le côté morbide de telles réactions me paraît bien réel au final. Refera-t-on la nature humaine ?)
Avatar de l’utilisateur
neocobalt
Webmaster
Webmaster
 
Messages: 4267
Inscription: Samedi 14 Janvier 2006, 15h29
Localisation: Paris


Retourner vers Vos Réalisateurs Préférés

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité