Le prisonnier (1967)

De la Rome antique au western, en passant par le soap : Toutes les séries qui ont leur univers propre

Le prisonnier (1967)

Messagepar neocobalt » Vendredi 06 Août 2010, 22h21

Le prisonnier
G.B., 1967
Avec Patrick McGoohan, dans le rôle du Numéro 6, et Angelo Muscat, le Majordome
Image

Synopsis : "Londres. Après avoir remis sa démission à son chef, un homme rentre à la hâte chez lui et fait sa valise pour partir en vacances. Mais un gaz injecté par le trou de la serrure le fait s’évanouir. Il se réveille dans un village de vacances idyllique, en apparence, que dirige un certain Numéro 2..." (TVMag.com)

Episodes :
- Episode 1 : L'arrivée (Arrival)
- Episode 2 : Le carillon de Big Ben (The Chimes of Big Ben)
- Episode 3 : A, B & C (A, B and C)
- Episode 4 : Liberté pour tous (Free for All)
- Episode 5 : Double personnalité (The Schizoid Man)
- Episode 6 : Le Général (The General)
- Episode 7 : Le retour (Many Happy Returns)
- Episode 8 : Danse de mort (Dance of the Dead)
- Episode 9 : Echec et mat (Checkmate)
- Episode 10 : Le marteau et l'enclume (Hammer into Anvil)
- Episode 11 : L'enterrement (It's your Funeral)
- Episode 12 : J'ai changé d'avis (A Change of Mind)
- Episode 13 : L'impossible pardon (Do not Forsake me, Oh my Darling)
- Episode 14 : Musique douce (Living in Harmony)
- Episode 15 : La mort en marche (The Girl who was Death)
- Episode 16 : Il était une fois (Once Upon a Time)
- Episode 17 : Le dénouement (Fall Out)

Le prisonnier est diffusé sur Arte, depuis ce mois de juillet 2010, le samedi à 22h20, en VO :
- plus de précisions sur la fiche de diffusion de notre site portail
- Une info de John Koenig
- Le prisonnier en catch up tv sur le site d’Arte !
Sources :
- TVMag.com
- Photo AlloCiné

Versions du générique :
- Le prisonnier Saison 1 Angleterre/France
- Le prisonnier Saison 1 VF VO
- Le prisonnier Saison 1 Début et fin VF VO
- Le prisonnier Saison 1 Générique de fin Angleterre

Vous voulez savoir pourquoi j'ai écrit cet article ?
Eh bien, je ne vous dirai rien ! C'est une question de principe !
Mais au fait...

- Où suis-je ?
- Au village.
- Qu'est ce que vous voulez ?
- Des renseignements.
- Dans quel camp êtes-vous ?
- Vous le saurez en temps utile... Nous voulons des renseignements. Des renseignements. Des renseignements.
- Vous n'en aurez pas !
- De gré ou de force, vous parlerez.
- Qui êtes-vous ?
- Je suis le nouveau Numéro Deux.
- Qui est le Numéro Un ?
- Vous êtes le Numéro Six.
- JE NE SUIS PAS UN NUMERO, JE SUIS UN HOMME LIBRE !
Avatar de l’utilisateur
neocobalt
Webmaster
Webmaster
 
Messages: 4285
Inscription: Samedi 14 Janvier 2006, 15h29
Localisation: Paris

Messagepar neocobalt » Dimanche 14 Novembre 2010, 12h37

Le prisonnier : une série d’échec(s)
http://www.implications-philosophiques. ... %99echecs/

"Prendre les séries pour objet d’étude autonome exige [...] de ne pas en parler comme on le ferait de n’importe quelle fiction [...] cela suppose de tenir compte de cette vocation à étendre le temps de la fiction, à «prendre le temps», à viser ce temps long qui, sans être inaccessible à l’œuvre d’une pièce [...], ne lui est pas prioritairement destiné. Il y a donc, non pas une nécessité essentielle, mais une forme de contrainte, de vocation de la série à présenter le temps d’une certaine façon, à insister sur l’avant et l’après de chaque événement, politique, affectif, moral.
Il faut aussi mettre en avant [...] le fait que le temps y est découpé en séquences entre lesquelles l’intervalle, bien plus important qu’entre deux scènes d’un film ou d’une pièce de théâtre, deux chapitres d’un roman, crée un effet de suspense et d’attente qui est dilaté. [...] la série télévisée, œuvre collective, [...], entretient ce temps de l’attente de façon différente : [...] l’intervalle de diffusion est régulier, ce qui de toute évidence amplifie les réactions émotionnelles du public et tend à ritualiser les pratiques qui tournent autour de la série [...]
D’une part l’extension du temps de la fiction permet d’étendre la durée représentée [...]. D’autre part, la dilatation du temps permet d’accroître le détail dans la représentation de l’événement qui est le sujet. 24 heures est très certainement le paradigme de cette tendance, puisqu’on y voit la recherche d’une correspondance quasi parfaite entre le temps représenté et le temps «représentant». [...]
On pourrait [...] distinguer les séries selon le nombre de questions ou de problèmes qui restent à résoudre entre chaque épisode, et selon la place que ces questions prennent dans la dimension spectaculaire de la série. [...]
[...] [Se] dessinent les deux temporalités possibles et non exclusives de la série : la progression et la répétition.
[...] la qualité et la tonalité d’une série dépendent [...] de la capacité des scénaristes à mêler temps court de l’action à l’échelle d’un épisode, et temps long d’un développement [...] à l’échelle de la succession des épisodes. [...]
C’est relativement à ces contraintes que la série britannique le prisonnier se révèle fascinante et originale. [...]
Diffusée dans son pays d’origine entre 1967 et 1968, diffusée partiellement en France en 1968, en 1983 et [...]
"
Lire la suite

Source : le forum du Cafard cosmique
Avatar de l’utilisateur
neocobalt
Webmaster
Webmaster
 
Messages: 4285
Inscription: Samedi 14 Janvier 2006, 15h29
Localisation: Paris

Re: Le prisonnier (1967)

Messagepar john.koenig » Vendredi 29 Mai 2015, 20h42

Vu sur une page facebook, l'ordre dans lequel devraient être vus les épisodes de la série afin de mieux saisir l'évolution de prisonnier dans le village

Image
On m'appelle aussi "The.feud"
Retrouvez moi sur ma page facebook
Suivez mon fil twitter @jeanluckoenig
ImageImage
Avatar de l’utilisateur
john.koenig
Administrateur - Maître des séries
Administrateur - Maître des séries
 
Messages: 3418
Inscription: Samedi 14 Janvier 2006, 15h46
Localisation: Alpha Moonbase relayée via Toulouse


Retourner vers Autres Genres

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités