Revolution

"to boldly go where no one has gone before"

Revolution

Messagepar john.koenig » Samedi 14 Juin 2014, 16h47

Image

Ce devait être le nouveau "Lost", la nouvelle série à mythologie du producteur JJ Abrams et au final ce fut un petit échec qui n'aura duré que 2 saisons.

Pour ma part, je ne vais vous parler que de la saison 1 puisque c'est la seule que j'ai vu pour l'instant.

Imaginez qu'un jour, toute l'électricité disparaisse brutalement de la surface du globe. comment évoluerait notre société ? C'est sur ce concept que repose "Revolution".

15 ans après le black-out, les Etats-Unis sont divisés en régions contrôlées par des milices sanguinaires. L'action se situe dans la "république de Monroe" et on va y suivre un groupe qui va se battre contre le dictateur Monroe mais aussi découvrir qu'il existe un moyen de faire revenir l'électricité.

Quand je disais que "Revolution" voulait être le nouveau "Lost", c'est aussi par sa structure puisque dans chaque épisode nous avons des flashbacks qui nous apprennent comment s'est passé le black-out et comment les personnages en sont arrivés dans leur situation actuelle.

La série aurait pu donc effectivement être le nouveau "lost". Hélas il y a trop de points faibles et de maladresses pour susciter un réel intérêt (la série se laisse quand même suivre sans déplaisir).

Pour commencer, la mythologie passe très vite au second plan. En effet, peut être pour éviter de se noyer dans trop de mystères, les réponses sur le black-out sont très vite apportées et au bout d'une quinzaine d'épisodes on sait qui, pourquoi et comment l'électricité à disparu. Et le mystère levé, il ne reste que les personnages et c'est là le vrai point faible de la série.

A aucun moment on ne s'intéresse vraiment aux personnages. Pire il n'y aucune empathie avec eux et ce qui leur arrive laisse au final le téléspectateur assez froid. Le choix des acteur y est pour beaucoup. Par exemple Billy Burke est totalement inexpressif dans son interprétation du personnage principal Miles Mathesson (personnage pourtant ambiguë à souhait). C'est simple qu'il soit en colère, en danger, amoureux ou révolté, il a toujours le même visage impassible. et c'est hélas quasi pareil pour tous les autres acteurs.
Pire, les personnages ont un comportement différent, parfois même contradictoire, d'un épisode à l'autre et ces contradictions font qu'on ne peut pas s'attacher à eux. Même Giancarlo Esposito, pourtant acteur génial que nous avions vu dans Breaking Bad (c'était lui Gus Fring) a du mal à défendre son personnage et on sent bien qu'il ne croit pas aux scènes qu'il joue.

Bref ce qui devait être la grande mythologie télévisuelle de la rentré 2012 aux USA se plante à cause de mystères trop vite résolus et de personnages trop caricaturaux. Dommage car malgré tous ces défauts, on suit la saison 1 sans trop d'ennui et je me dis qu'avec d'autres acteurs et des scénaristes sachant distiller les réponses ni trop rapidement ni trop tard, on aurait pu réellement avoir un hit.
On m'appelle aussi "The.feud"
Retrouvez moi sur ma page facebook
Suivez mon fil twitter @jeanluckoenig
ImageImage
Avatar de l’utilisateur
john.koenig
Administrateur - Maître des séries
Administrateur - Maître des séries
 
Messages: 3418
Inscription: Samedi 14 Janvier 2006, 15h46
Localisation: Alpha Moonbase relayée via Toulouse

Re: Revolution

Messagepar Trane » Mercredi 29 Octobre 2014, 08h37

Moi, par contre, j'ai apprécié cette série!
Avatar de l’utilisateur
Trane
Membre 25
Membre 25
 
Messages: 34
Inscription: Mardi 02 Octobre 2012, 09h07


Retourner vers Science-Fiction

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Google [Bot] et 2 invités