Prometheus (2012) Ridley Scott

La science-fiction en écran large

Messagepar neocobalt » Lundi 23 Avril 2012, 22h18

Pour patienter jusqu'à fin mai, voici la nouvelle bande-annonce en ligne depuis mars, en deux versions VF et VO, disponible sur AlloCiné.
- VF http://www.allocine.fr/video/player_gen ... 41564.html
- VO http://www.allocine.fr/video/player_gen ... 41564.html
Avatar de l’utilisateur
neocobalt
Webmaster
Webmaster
 
Messages: 4319
Inscription: Samedi 14 Janvier 2006, 15h29
Localisation: Paris

Messagepar erwelyn » Dimanche 03 Juin 2012, 05h42

Toujours personne ne l'a vu ? Les critiques sont complètement dithyrambiques du pire au meilleur ? Et est-ce que ça vaut vraiment le coup en 3D ? La 3d des Avengers était totalement dispensable, est-ce le cas aussi pour Prometheus ?
Image Image Image
Avatar de l’utilisateur
erwelyn
Administratrice martienne
Administratrice martienne
 
Messages: 1266
Inscription: Jeudi 03 Août 2006, 14h23
Localisation: CALVISSON (Gard)

Messagepar neocobalt » Dimanche 03 Juin 2012, 10h04

Des amis sont allés le voir hier après-midi en VO 3D - avant de tous se retrouver pour la soirée.
Déçus au final : déçus par le film, et déçus que je ne les aie pas accompagnés - ils comptaient sur moi pour leur expliquer le film (flatterie ou sarcasme ? je ne suis pas encore fixé).

Côté 3D, rien de particulier, si ce n'est que l'un d'eux a beaucoup aimé la scène d'atterrissage.

Côté histoire, tout le monde est resté sur sa fin. Trop religieux, plus exactement ésotérique, beaucoup de questions, peu de réponses. Et puis l'on cherche en vain le rapport avec Alien ; ils n'ont pas vu de lien avec la saga mythique.
Le bruit court-il désormais d'un suite à ce film, et d'une trilogie.

Côté scénario, beaucoup de blabla (à vérifier) et de confinement (comme dans Alien finalement), alors que les vidéos annonçaient l'ampleur d'un planet opera avec de l'action à couper le souffle.

Le bouche-à-oreille pourrait bien plomber Prometheus dès les premiers jours d'exploitation en salle. Devons-nous attendre encore un petit peu avant d'aller le voir ? Cela se comprendrait, mais pas trop tout de même... si jamais les salles décidaient de lui rendre son vestiaire.
Avatar de l’utilisateur
neocobalt
Webmaster
Webmaster
 
Messages: 4319
Inscription: Samedi 14 Janvier 2006, 15h29
Localisation: Paris

Messagepar neocobalt » Dimanche 10 Juin 2012, 18h44

A l'occasion de la sortie de Prometheus, Universcience et 8 Art Média invitent l'astrochimiste Hervé Cottin à répondre de façon très scientifique à la question de l'origine extra-terrestre de la vie sur Terre :
http://www.universcience.tv/media/4715/ ... estre.html
En prime, quelques séquences du film.
Avatar de l’utilisateur
neocobalt
Webmaster
Webmaster
 
Messages: 4319
Inscription: Samedi 14 Janvier 2006, 15h29
Localisation: Paris

Re: Prometheus (2012) Ridley Scott

Messagepar Vorpalin » Mercredi 03 Octobre 2012, 00h35

Ca y est : je viens de voir Prometheus (ta dam ! :wink: )

Bon, je vais juste commencer par une remarque plutôt positive : contrairement aux séquelles d'Alien et même à la plupart des films de SF actuels, Prometheus a au moins le mérite d'avoir un propos. Après, on peut toujours discuter sur la manière de traiter le sujet mais au moins, le film propose quand même une histoire avec une motivation, un enjeu d'une certaine envergure (partir à la rencontre de ses créateurs...), autre que celui de l'habituel "je cours pour échapper à mes pousuivants/le vilain monstre pour X raisons" qui fait souvent la trame rachitique des derniers films de SF en date.
Et même si une bonne intention ne fait pas un film emballant, il faut quand même saluer l'initiative dans un cinéma de SF tellement pauvre dans ses postulats.

Ensuite, quand certains me disaient qu'il ne fallait pas voir ce film en ayant Alien en tête parce "c'était tout autre chose", je suis perplexe car, franchement, la première heure du film n'est qu'un copier-coller de l'Alien premier du nom : présentation de l'intérieur du vaisseau, réveil de l'équipage, l'androïde (qui en plus va se révéler duplice comme Ash), l'atterissage sur la planète, l'expédition dans le vaisseau, etc...
J'ai vraiment eu l'impression de voir un remake d'Alien avec une esthétique très différente certes, des FX très high-tech certes aussi mais surtout une réalisation beaucoup beaucoup moins inspirée et impersonnelle. Tout le film d'ailleurs est réalisé de manière fort impersonelle selon moi et si le film n'était imprégné d'un pessimisme radical propre à Scott sur le fond, je me dit qu'il aurait tout aussi bien pu être réalisé par un autre.

Réalisation moins inspirée, plus "passe-partout" dans cette première partie, surtout, quand on met en parallèle la véritable tension et le climat oppressant dans Alien quand l'équipage du Nostromo visitait l'épave, grâce à une réalisation suggestive qui jouait notamment sur les conditions météorologiques de la planète, la difficile réception des images, etc...
Ici, tout est beaucoup plus plat (comme le temps), convenu, sans ambiance particulière : c'est une simple ballade en comparaison.
Tout au long du film, on retrouve d'autres similitudes avec Alien : Theron qui (comme Sigourney avant elle) refuse de faire entrer un des hommes attaqué dans le vaisseau, la décapitation de l'andro et sa tête qui continue à parler.
Avec ces deux exemples aussi, on est très loin de la maestria dont avait fait preuve Scott dans Alien. Les scènes sont beaucoup moins bien amenées et la tête parlante de l'andro est même assez ridicule.
Donc, pour cette première heure, je ne me gêne de faire la comparaison avec Alien car ressemblance il y a vraiment.
Qui ne plaide pas en faveur de ce quasi "remake". Et, donc, je me suis ennuyé pendant cette première heure.

J'ai trouvé la deuxième partie un chouai plus intéressante car elle s'éloigne davantage de son modèle, même si elle garde une large place aux scènes chocs et à l'action.
Les scènes dans le vaisseau des Ingénieurs ne sont pas mal (bien aimé les hologrammes courants des Ingénieurs) et m'ont rappelé la BD de Bec Sanctuaire (qui lui même s'inspirait d'Alien : logique :wink: ), d'autant que comme dans la BD qui jouait sur l'alternance entre les événements du sous-marin et ceux du temple, le film fait pareil. On évite ainsi l'habituel huis-clos.
Le thème du rapport entre créateur et créature est aussi décliné de différentes façons dans ces scènes : Ingénieur/Humain, Andro/Humain, impossibilité de procréation chez l'humaine Elisabeth Shaun qui... se retrouve enceinte d'un alien pour aussitôt pratiquer un avortement express assez impressionant (c'est une des scènes que j'ai trouvée assez mémorable, même si elle m'a semblé aussi peu crédible). De ce point de vue, on peut au moins dire que Scott ne se contente pas d'aligner des scènes chocs sans autre raison que leur potentiel horrifique, ce qui était le cas des Aliens, Alien 3 et Alien 4 (sans parler des Vs Predator) et qui en fait finalement quasiment des séries Z sans propos.
Dans Prometheus, ces scènes sont toutes reliées au sujet de base (et de fond) de la création et, selon le point de vue radicalement pessimiste de son réalisateur comme je l'ai dit : l'acte de création, in fine, ne s'explique pas et n'a ni raison d'être, ni finalité. Et que ces créateurs sont en plus des êtres agressifs et sans compassion. Quand bien même Elisabeth se raccroche à sa foi (sa croix), le point de vue de Scott semble assez clair.
Du coup, j'en viens aussi à un autre reproche qui avait été fait au film : celui d'être trop nébuleux (et même religieux, mystique, et là je comprends encore moins :? )
Je n'ai pas eu cette impression, au contraire, mais peut-être est-ce dû au fait que je partage complètement l'opinion véhiculée par le film et que, donc, en ce qui me concerne, je n'ai pas besoin d'explication puisque de toute façon... je considère qu'il n'y en a pas. La fabrique de la vie n'a rien de transcendant et encore moins de bienveillant. H.P. Lovecraft ne disait pas autre chose et, quand on considère le besoin qu'on les américains de vouloir toujours recourir au divin et à un démiurge au final plein de sagesse et de bienveillance, c'est un autre bon point pour le film en ce qui me concerne. Pas de prêchi-prêcha chrétien dans Prometheus ! Et pas d'explication non plus.
Evidemment, ça dérange toujours une grande partie du public (l'homme a naturellement besoin d'explication) mais cela ne m'a pas gêné.
Un des personnages dit d'ailleurs justement, en susbtance, "on crée... parce qu'on peut le faire".
Point.

Cela dit, j'ai trouvé en revanche tout ce qui concernait les créatures assez confus. Dans Alien, le cyle d'incubation de la créature était clair : oeuf - "facehugger" (l'arachnide) qui pond - développement de l'alien.
Ici, on nous parle de fûts qui suintent un machin noirâtre dont la nature n'est pas très clair et, pour ne rien arranger, je n'ai pas compris non plus d'où venait ses espèces "d'anguilles" qui attaquent deux des types dans le vaisseau alien : proviennent-elles des fûts ? Et si oui, comment expliquer qu'elles se développent sans incubateur alors que cela semble nécessaire à l'espèce de poulpe engendré (ou plutôt "recraché" si on peut dire) par la femme. Et si on ajoute en plus, à la fin, la naissance d'un proto-alien "gigerien" issu d'un "spacejockey" lui-même incubé par le "poulpe"... c'est à en perdre son latin.
D'autant que le parasitage des uns et des autres n'a pas le même effet...

Au final, un film que j'ai trouvé passable (pas un chef-d'oeuvre ni même à figurer dans un top 20 mais passable) si on le compare aux films de SF sortis ces dernières années.
Trop impersonnel dans la réalisation, inabouti, affligé d'un scénario lacunaire, affichant une certaine ambition (prétention ?) dont il ne parvient pas à être à la hauteur, incapable de rendre vraiment le côté viscéral qu'avait si bien sû rendre son illustre aîné, inutilement compliqué dans ses histoires d'incubation de créatures et parfois aussi tape à l'oeil (oh ! les belles images informatiques qui remplissent toute une pièce !), Prometheus à de nombreux défauts.
Néanmoins, à choisir, je préfère encore ce film à des "machins" récent comme le remake de Total Recall, Real steel ou Cow-boys & Aliens..
Mais peut-être aussi le niveau du cinéma de SF est-il tombé tellement bas (et tellement limité dans ses intentions, essentiellement "entertainement") que j'en viens, du coup, à avoir de l'indulgence pour celui-ci.
Et l'on peut aussi se demander si, à l'instar de Kingdom of heaven, une version director's cut ne pourrait pas palier certaines lacunes du film.
Drapé dans un manteau de fou rire, il écrivait des texticules sur l'abominable neige des hommes (Philippe Curval)
Avatar de l’utilisateur
Vorpalin
Membre 50
Membre 50
 
Messages: 69
Inscription: Vendredi 30 Décembre 2011, 21h00
Localisation: De l'autre côté du Miroir

Re: Prometheus (2012) Ridley Scott

Messagepar erwelyn » Mercredi 03 Octobre 2012, 09h21

Ouah, ça c'est de la bonne critique !!!
Quand j'ai vu le film, il y a quelques mois maintenant, j'étais ressortie plutôt satisfaite. Fan d'Alien, je me suis régalée des clins d’œil que tu compare à raison (je le reconnais maintenant avec du recul) à un vrai remake. Esthétiquement il est aussi très bon et je crois que j'ai assimilé ce film de manière hyper basique. Mais en lisant ta critique, je m'aperçois à quel point, en fait, il ne me restait rien ou très peu en tête 2 mois après. Ce qui me laisse perplexe quant à ma première impression.
Par contre, je me souviens très bien avoir été, comme toi, troublée par le cycle de procréation évoqué. Effectivement le cycle d'incubation est complètement farfelu et puisqu'on ne peut tout de même pas faire ce qu'on veut quand on en appelle à une référence comme Alien, j'invite chacun à revoir sa copie et si ce n'est Alien, au moins les magnifiques planches de Giger (voir ci dessous) qui justement exposaient magnifiquement le cycle de reproduction. Je suis donc restée pantoise, perdue, voire spoliée. Des incohérences il y en avait déjà dans la succession des 4 Aliens mais là, tatatata, on ne me la fait pas.
Concernant l'aspect mystique, ça ne m'avait pas foncièrement marquée non plus. Je crois qu'il y a eu bcp de fantasmes autour de la sortie du film et qu'au final, même s'il est assez spectaculaire, il lui manque un truc qui aurait fait que je m'en souviendrais mieux quelques mois plus tard. Ce qui n'est donc pas le cas.
Bref ta critique m'incite presque à revoir le film.

Image
Image Image Image
Avatar de l’utilisateur
erwelyn
Administratrice martienne
Administratrice martienne
 
Messages: 1266
Inscription: Jeudi 03 Août 2006, 14h23
Localisation: CALVISSON (Gard)

Re: Prometheus (2012) Ridley Scott

Messagepar yabaar » Dimanche 07 Octobre 2012, 11h24

Je viens de voir le film, porté par une excellente Noomi Rapace, deux fois de suite, avec un grand plaisir, et en fais une lecture totalement différente.

Côté technique et artistique, c'est un film magnifique. Bien entendu, nous sommes loin du film d'horreur dans l'espace où on ne peut vous entendre crier.

Ainsi, après l'atterrissage du Prometheus sur LV223 en 2095, le lien avec Alien est fait, entre autre, dès l'apparition du vaisseau des Ingénieurs, identique à celui échoué sur LV426, et confirmé par la scène finale.

Ainsi, je n'ai pas vu d'incohérence dans ce film par rapport aux précédents. Les deux scénaristes sont suffisamment connaisseurs pour ne pas commettre ce genre d'erreurs.

L'histoire, qui n'est qu'un prologue, est en fait assez simple.

Sujet polémique principal, l'élément mystique n'existe que du point de vue de Shaw, car elle seule souhaite croire à l'existence des "Ingénieurs" tels qu'elle les a nommés. Et son point de vue est clairement mis en cause avec justesse par les autres personnages.

Concernant le cycle d'incubation, il y en plusieurs car nous sommes face à un stock d'armes biologiques diverses. Des armes stockées dans des urnes métalliques, substitut à l'oeuf/chrysalide que nous connaissons depuis Alien et Aliens pour notre xénomorphe préféré sur LV426. Le cycle d'incubation original, et optimal, n'est que l'un d'entre eux, le xénomorphe final intégrant une partie du code génétique de son hôte. Il se peut même que le xénomorphe soit la base initiale des manipulations génétiques et non l'un des résultats... Dans ce cas, on peut considérer que les Ingénieurs n'auraient rien créé, mais procédé uniquement à des modifications génétiques à fins de destruction.

D'ailleurs, les Ingénieurs sont-ils responsables de ces manipulations? Car, à mon avis, Shaw se trompe à leur sujet. Les Ingénieurs sont probablement, eux mêmes, des armes, des clones, réservoir à ADN pour celui qui se sacrifie au début du film, intendant du stock d'armes, ou pilote de vaisseau, obéissant aveuglément à une source supérieure. Ils ne sont finalement pas très différents de l'androïde David. Shaw va certainement aller de surprise en surprise dans le deuxième film.

Et rien ne dit que le sacrifice initial de l'Ingénieur ait été totalement couronné de succès. Ce qui expliquerait la décision des Ingénieurs d'aller à nouveau sur Terre. Les théories de Darwin sont loin d'être remises en cause...

Ensuite, le personnage de David, sans scrupule et nettement plus vicieux que Ash, obéissant à son créateur mourant, Weyland, et se servant d'Holloway comme tout premier cobaye sans aucune hésitation, est un androïde ne répondant visiblement pas aux trois lois de la robotique. Vu l'importance que Weyland lui porte au mépris de sa propre fille, j'en viens même à me demander si Weyland n'a pas prévu une résurrection possible grâce à son "fils", qui survit en se rendant indispensable auprès de Shaw.

Ridley Scott et ses scénaristes parviennent ainsi à nous surprendre, voire déstabiliser, tout en développant l'univers d'Alien. C'est plutôt courageux de leur part.

J'attends donc avec impatience le film suivant qui sera probablement à l'encontre de toutes nos attentes. Alors seulement, je pourrais dire si Prometheus est un grand film ou non.
On m'appelle Yabaar.
Avatar de l’utilisateur
yabaar
Administrateur - Graphisme
Administrateur - Graphisme
 
Messages: 596
Inscription: Samedi 14 Janvier 2006, 15h16
Localisation: Gamma Quadrant via le wormhole de WSBG

Re: Prometheus (2012) Ridley Scott

Messagepar erwelyn » Mardi 09 Octobre 2012, 10h37

Ok, il faut que je le revisionne... :|
Image Image Image
Avatar de l’utilisateur
erwelyn
Administratrice martienne
Administratrice martienne
 
Messages: 1266
Inscription: Jeudi 03 Août 2006, 14h23
Localisation: CALVISSON (Gard)

Re: Prometheus (2012) Ridley Scott

Messagepar yukioerlo » Mercredi 17 Octobre 2012, 15h52

Un film très bien ! Ridley scott avait fait pas mal de trucs BOF dernièrement je trouve. La ce Prometheus est vraiment réussi. Assez original et bien réalisé.
Et là fin, sans la dévoiler, annonce clairement .... une suite !
yukioerlo
Membre 10
Membre 10
 
Messages: 12
Inscription: Mardi 16 Octobre 2012, 08h44

Prometheus (2012) Ridley Scott

Messagepar yabaar » Vendredi 26 Octobre 2012, 00h14

Une chose me titillait en voyant le film. Le personnage joué par Charlize Theron me paraissait tellement parfait que j'avais l'impression de voir une Répliquante. Et bien, à confirmer, il semblerait que Peter Weyland ait été en affaire avec Eldon Tyrell... et parle de lui en ces termes:
"Un homme qui « dirige sa société tel un Dieu régnant sur la Cité des anges du haut de sa pyramide », qui a créé des « abominations génétiques vendues comme esclaves dans les colonies spatiales»."
On m'appelle Yabaar.
Avatar de l’utilisateur
yabaar
Administrateur - Graphisme
Administrateur - Graphisme
 
Messages: 596
Inscription: Samedi 14 Janvier 2006, 15h16
Localisation: Gamma Quadrant via le wormhole de WSBG

Re: Prometheus (2012) Ridley Scott

Messagepar neocobalt » Dimanche 28 Octobre 2012, 06h57

Ce début de mois aura officialisé la filiation de Prometheus et Alien en un coffret commun, DVD notamment :
"Prometheus - Alien : La quadrilogie - Coffret De Promethéus à Alien : L'Evolution".

Cela pourrait intéresser ceux qui ne disposeraient pas encore en disques de la saga Alien - à un tarif que l'on trouvera encore acide -, excluant au passage les séquelles versus Predator.

Je garde l'oeil ouvert pour la sortie imaginaire du coffret : De Prometheus à Alien, Predator et Blade Runner : J'ai pas les droits mais je m'en fous ;)
Avatar de l’utilisateur
neocobalt
Webmaster
Webmaster
 
Messages: 4319
Inscription: Samedi 14 Janvier 2006, 15h29
Localisation: Paris

Re: Prometheus (2012) Ridley Scott

Messagepar neocobalt » Mardi 20 Novembre 2012, 23h25

Je viens de le voir (enfin, je crois... il est possible que j'ai manqué un ou deux passages) et si j'en retire un ressenti mitigé, il ne devrait plus guère m'en rester grand chose en tête dans deux mois.
Le début du film dans sa mise en scène et le jeu des acteurs - notamment Logan Marshall-Green dans le rôle de Charlie Holloway qui sans vouloir trop spoiler la joue plutôt perdant - laisse à désirer, et l'on se demande sans grand émerveillement ce qui nous attend.
Car la suite n'est qu'un puzzle dont les pièces sont raccordées à l'aide d'agrafes bon marché.
Le film n'en reste pas moins intéressant. Jouant de cette métaphore des expérimentations militaires, chimiques et biologiques, de l'ingénierie génétique et de leurs dérives, Ridley Scott parvient à raconter la genèse de la saga Alien, la naissance, l'évolution de la créature, qu'il s'agisse de l'homme ou de son hôte, de l'un comme de l'autre.
Malgré quelques symptômes Avataruesques, il n'y a ni trop d'horreur ni trop d'hémoglobine, de violence et de clichés, de pathos et non-sens. On remarquera quelques contraintes scénaristiques qui auraient pu être négociées avec plus de finesse afin de rendre l'ensemble plus profond et crédible, même si le scénario et la mise en scène présentent manifestement des qualités : au point de divertir, maintenir l'attention sans ennui au long des deux heures de film.
Je ne concluerai pas cet avis sans évoquer la présence de Charlize Theron et son personnage énigmatique, ambigu et incertain en "Rachel" blonde, au point que l'on se demande ce qu'elle fait là, même pour notre plus grand bonheur - une présence écrasante.

La suite en 2014 semble-t-il, avec toujours : Noomi Rapace et Michael Fassbender.
Avatar de l’utilisateur
neocobalt
Webmaster
Webmaster
 
Messages: 4319
Inscription: Samedi 14 Janvier 2006, 15h29
Localisation: Paris

Prometheus (2012) Ridley Scott

Messagepar yabaar » Vendredi 25 Janvier 2013, 10h19

Ne pas hésiter à visiter le site web de Weyland Industries.
On m'appelle Yabaar.
Avatar de l’utilisateur
yabaar
Administrateur - Graphisme
Administrateur - Graphisme
 
Messages: 596
Inscription: Samedi 14 Janvier 2006, 15h16
Localisation: Gamma Quadrant via le wormhole de WSBG

Re: Prometheus (2012) Ridley Scott

Messagepar john.koenig » Lundi 28 Janvier 2013, 17h23

Bon, mieux vaut tard que jamais. J'ai fini par le voir ce fameux Prometheus :mrgreen:

Levons tout de suite l'ambiguité, due à mon avis à nos amis attachés de presse et autre publicistes qui ont voulu insérer un doute afin de maitriser la communication sur le twist final.
Prometheus est bien un "prequel" à Alien (et d'ailleurs la scène final, le twist final lui, est sans ambiguité).

J'ai bien aimé ce film pour ma part. Même si ce n'est pas le film du siècle, loin s'en faut, il est toutefois largement au dessus du lot de la production courante et est donc une agréable surprise.

Je ne suis pas un spécialiste de la saga Alien. J'ai vu tous les films certes, mais 1 fois pas plus et certains d'entre eux sont devenu assez lointain dans mon esprit. Donc je ne suis point en mesure de donner un avis argumenté sur les soi-disant incohérence quand à l'incubation des Aliens :roll:

yabaar a écrit:Ainsi, je n'ai pas vu d'incohérence dans ce film par rapport aux précédents. Les deux scénaristes sont suffisamment connaisseurs pour ne pas commettre ce genre d'erreurs.

L'histoire, qui n'est qu'un prologue, est en fait assez simple.

Sujet polémique principal, l'élément mystique n'existe que du point de vue de Shaw, car elle seule souhaite croire à l'existence des "Ingénieurs" tels qu'elle les a nommés. Et son point de vue est clairement mis en cause avec justesse par les autres personnages.

Concernant le cycle d'incubation, il y en plusieurs car nous sommes face à un stock d'armes biologiques diverses. Des armes stockées dans des urnes métalliques, substitut à l'oeuf/chrysalide que nous connaissons depuis Alien et Aliens pour notre xénomorphe préféré sur LV426. Le cycle d'incubation original, et optimal, n'est que l'un d'entre eux, le xénomorphe final intégrant une partie du code génétique de son hôte. Il se peut même que le xénomorphe soit la base initiale des manipulations génétiques et non l'un des résultats... Dans ce cas, on peut considérer que les Ingénieurs n'auraient rien créé, mais procédé uniquement à des modifications génétiques à fins de destruction.

D'ailleurs, les Ingénieurs sont-ils responsables de ces manipulations? Car, à mon avis, Shaw se trompe à leur sujet. Les Ingénieurs sont probablement, eux mêmes, des armes, des clones, réservoir à ADN pour celui qui se sacrifie au début du film, intendant du stock d'armes, ou pilote de vaisseau, obéissant aveuglément à une source supérieure. Ils ne sont finalement pas très différents de l'androïde David. Shaw va certainement aller de surprise en surprise dans le deuxième film.


En fait je partage à 100% l'avis de notre yabaar. C'est un prologue et on en comprendra sans doutes plus dans la suite (au fait, vous avez des infos sur cette hypothétique suite ?)

En tous cas je ne me suis pas ennuyé un seul instant (ce qui est de plus en plus rare pour moi avec le cinéma actuel), je n'ai a aucun moment décroché de la trame de l'histoire et c'est peut être l'un de ces films que je pourrait revoir dans l'avenir dans aucun souci.

Donc sans être un chef d'oeuvre, c'est un film solide et c'est assez rare pour le signaler :D
On m'appelle aussi "The.feud"
Retrouvez moi sur ma page facebook
Suivez mon fil twitter @jeanluckoenig
ImageImage
Avatar de l’utilisateur
john.koenig
Administrateur - Maître des séries
Administrateur - Maître des séries
 
Messages: 3418
Inscription: Samedi 14 Janvier 2006, 15h46
Localisation: Alpha Moonbase relayée via Toulouse

Re: Prometheus (2012) Ridley Scott

Messagepar yabaar » Mercredi 02 Avril 2014, 23h01

On m'appelle Yabaar.
Avatar de l’utilisateur
yabaar
Administrateur - Graphisme
Administrateur - Graphisme
 
Messages: 596
Inscription: Samedi 14 Janvier 2006, 15h16
Localisation: Gamma Quadrant via le wormhole de WSBG

Précédente

Retourner vers Science-Fiction

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité