L'univers

Science, fiction et veille sous le ciel étoilé des motifs & thématiques de l'imaginaire : des créatures de légende aux extraterrestres, voyage dans le temps...

L'univers

Messagepar neocobalt » Mercredi 13 Mai 2009, 22h41

L'espace-temps est-il discontinu ou au contraire d'une continuité sans faille ? Notre univers est-il granulaire ou parfait continuum ?

Je gardais ce sujet en réserve depuis pas mal de temps déjà, dans l'attente de trouver au coeur de l'actualité matière à le lancer et en discuter.

Et c'est en parcourant un fil de discussion sur le forum d'ActuSF.com (Univers holographique : http://www.actusf.com/forum/viewtopic.php?t=6452) que j'y ai découvert un lien vers un article paru en ligne en janvier 2009 et qui a captivé mon attention : Our world may be a giant hologram (source : http://www.newscientist.com/article/mg2 ... ?full=true).
Notre monde pourrait-il être un hologramme géant ? Un univers holographique ?
Je vous propose de vous en faire partager l'essentiel de ma lecture, au prix de quelques omissions, probables inexactitudes et raccourcis d'explications.

Selon Craig Hogan, physicien, les installations du GEO600 nous rapprocheraient expérimentalement de la limite fondamentale de l'espace-temps, le point où l'espace-temps cesse de se comporter comme un continuum pour révéler sa granularité.
En quête d'ondes gravitationnelles, GEO600 aurait peut-être détecté un bruit holographique prédit par Hogan, et même si de nouvelles recherches expérimentales et fondamentales mériteront d'être développées et menées, l'idée est révolutionnaire.

Car nous vivons peut-être dans un hologramme cosmique géant. Dans le monde quantique, l'espace-temps vibre à des échelles infinitésimales. Et le tissu de l'espace-temps y devient granuleux, un peu comme constitué de minuscules pixels séparés par la longueur de Planck.

Si l'espace-temps se révélait être un hologramme granulaire, on pourrait se représenter l'univers comme une sphère dont la surface externe, son horizon, serait découpée en carrés de cette longueur, contenant chacun une unité binaire, un bit d'information, dont le nombre devrait correspondre à celui des bits contenus à l'intérieur de l'univers.
Or, son volume étant plus vaste que sa surface, pour avoir le même nombre de bits à l'intérieur de l'univers qu'à sa frontière, le monde à l'intérieur devrait être composé de grains plus gros.
Et ce qui est séduisant dans cette idée, c'est que si la longueur de Planck est inaccessible à nos instruments, la projection holographique de cette granularité serait bien plus grosse et de facto accessible aux expériences, à portée des instruments.

Ce qui pourrait être la plus grande découverte de tous les temps demande à être vérifiée, considérée avec recul et posément, avec tout autant de précautions qu'elle porte d'enthousiasme.

Peut-être ne sommes-nous vraiment que des ombres projetées sur la paroi d'une caverne.

Sujets connexes :
- La Caverne de Platon viewtopic.php?t=808
- La réalité virtuelle viewtopic.php?t=80

Sources :
- Univers holographique http://www.actusf.com/forum/viewtopic.php?t=6452
- Our world may be a giant hologram http://www.newscientist.com/article/mg2 ... ?full=true
Avatar de l’utilisateur
neocobalt
Webmaster
Webmaster
 
Messages: 4286
Inscription: Samedi 14 Janvier 2006, 15h29
Localisation: Paris

Messagepar neocobalt » Vendredi 24 Décembre 2010, 23h29

L'Univers est-il accessible à nos sens ?
durée : 31 min
Avec Carlo Rovelli, astrophysicien au Centre de physique théorique de Luminy, et Jean-Pierre Luminet, astrophysicien à l'Observatoire de Paris.
Réalisation : Sylvie Allonneau
Production : Universcience 2010
http://www.universcience.tv/media/2279/ ... ens--.html
Avatar de l’utilisateur
neocobalt
Webmaster
Webmaster
 
Messages: 4286
Inscription: Samedi 14 Janvier 2006, 15h29
Localisation: Paris

Messagepar Aède » Samedi 08 Janvier 2011, 13h42

Merci pour ces articles et vidéo :)
Image
Avatar de l’utilisateur
Aède
Membre 250
Membre 250
 
Messages: 440
Inscription: Vendredi 23 Novembre 2007, 22h46
Localisation: la cité phocéenne

Messagepar neocobalt » Mercredi 13 Juillet 2011, 14h24

L’analyse des observations d'un sursaut gamma réalisées par le satellite Integral du Gamma-Ray Astrophysics Laboratory s'est ouvert sur l’amélioration de mesures qui implique que la taille d’éventuels atomes d’espace-temps serait alors encore plus faible qu’on ne l’imaginait.
L'enjeu ? Etablir si l’espace-temps peut ne plus être considéré comme continu en dessous d’une certaine échelle de distance - il serait alors de structure granulaire.
Or, aucune violation de l'invariance de Lorentz (Lorentz Invariance Violation ou LIV en anglais) n'est apparue. On ne peut donc rien en conclure sur la continuité ou non de l’espace-temps.
Pour le moment.

En savoir +
http://www.futura-sciences.com/fr/news/ ... ral_31257/
Dernière édition par neocobalt le Vendredi 13 Avril 2012, 23h03, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
neocobalt
Webmaster
Webmaster
 
Messages: 4286
Inscription: Samedi 14 Janvier 2006, 15h29
Localisation: Paris

Messagepar neocobalt » Vendredi 13 Avril 2012, 22h45

Une équipe de chercheurs du Laboratoire Univers et Théories (LUTH) vient de réaliser pour la première fois le calcul de la structuration de tout l'Univers observable, du Big Bang jusqu'à aujourd'hui. La simulation effectuée - première étape du projet Deus: full universe run - et celles programmées pour mai 2012 permettront de mieux comprendre la nature de l'énergie noire et son influence sur la structuration de l'Univers, l'origine de la distribution de la matière noire et des galaxies.

Un communiqué de presse du CNRS
Avatar de l’utilisateur
neocobalt
Webmaster
Webmaster
 
Messages: 4286
Inscription: Samedi 14 Janvier 2006, 15h29
Localisation: Paris

Re: L'univers

Messagepar neocobalt » Jeudi 30 Avril 2015, 13h01

Vivons-nous dans un hologramme ? Notre univers s’y prête…
Image
À première vue, notre univers semble en trois dimensions. Mais l’une des plus fructueuses théories de la physique théorique des deux dernières décennies conteste cette hypothèse. Le “principe holographique" affirme qu’une description mathématique de l’univers nécessite en fait une dimension de moins qu’il n’y parait. Ce que nous percevons comme étant en trois dimensions pourrait être juste l’image de processus en deux dimensions sur un immense horizon cosmique.

Lire l'article sur gurumed.org
Avatar de l’utilisateur
neocobalt
Webmaster
Webmaster
 
Messages: 4286
Inscription: Samedi 14 Janvier 2006, 15h29
Localisation: Paris


Retourner vers SF, Thema, Veille

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité